AccueilAccueilS'enregistrerConnexion
Le Calendrier de l'Avent 2017 c'est par ici !!

5 Décembre


Ce cadeau vous est offert par Darness.


Pour la retrouver c'est ici : https://www.fanfiction.net/u/4211089/Darness-M


Il s'agit d'un OS Scott/Jackson du Fandom Teen Wolf.


Tout était calme cette nuit-là, il avait l'impression que ça n'avait jamais été aussi paisible dans cette ville. En tout cas, pas depuis ce fameux soir où il avait eu la bonne idée de parcourir les bois avec son meilleur ami. Pas depuis qu'il s'était fais mordre par ce fou de Peter Hale qui était censé être dans le coma...
Il soupira, retraçant les événements qui arrivèrent par la suite, les pertes qu'il n'aurait jamais voulu connaître. Celles qu'il aurait pu éviter, son cœur était lourd de culpabilité à présent, et que dire de ses conquêtes... l'une était morte dans ses bras, par sa faute. L'autre avait perdu le contrôle de son renard et était parti dans le désert.
Au fond de lui, il savait pourquoi ça n'avait pas marché, et pourquoi ça ne marcherait jamais d'ailleurs. Ça faisait longtemps, il l'avait rencontré en primaire, il ne saurait l'expliquer mais l'ambiance avait toujours été un peu étrange entre eux. Comme si ce lien invisible qui les maintenait jamais très loin l'un de l'autre mettait une tension évidente entre les deux.
Il faut avouer que la tension, l'autre la connaissait un peu trop à son goût, prêt à sortir les griffes, à attaquer, et surtout se cacher voir fuir pour se protéger. Il faisait le fort, le fier, alors qu'en vérité il était beaucoup plus sensible que ça, il le savait.
À petit pas, il arriva à son coin secret, même s'il ne serait pas très difficile pour un autre loup-garou de le trouver, ni pour son meilleur ami en fait. Il frissonna en sentant la brise légère effleurant sa peau, il faisait froid ce soir, même pour lui. En même temps, on n'avait pas idée de se promener à moitié nu un soir de Décembre, le ciel menaçant de faire tomber la neige à tout instant.
Pourtant, il ne faisait pas spécialement attention à tout ça, prenant place sur son petit rocher, là où il avait le regard sur toute la ville, là où il pouvait se sentir à la fois bien et étrangement seul. Pour la première fois depuis longtemps son frère de cœur n'était pas avec lui pour les fêtes, sa mère travaillait tout comme Chris, le shériff, Deaton était partis voir sa sœur.
En plus de ça, il n'avait plus de copine, Lydia était partie tout comme Malia, pas de Peter dans les environs non plus, pas plus de Derek dont il n'avait absolument aucune nouvelle. Le reste de la meute n'était plus vraiment rattaché à la sienne, ainsi, on pouvait dire qu'il se retrouvait seul. Étrangement, il n'arrivait pas à penser que cela le dérangeait, c'était juste différent. Il avait tellement l'habitude d'être avec Stiles, et les autres à présent, c'était comme un vide soudain dans sa vie. Un trou béant dans sa poitrine.
C'était pire encore lorsqu'il songeait à cette personne qui lui manquait tellement mais qu'il ne s'était pas donné le droit de retenir, encore moins tenter de le faire revenir. Il avait toujours eu ce besoin d'être proche de lui sans pour autant réussir, l'autre le fuyant pratiquement comme la peste, semblant lui en vouloir de quelque chose sans comprendre quoi. Il avait tant de fois voulu lui dire ce qu'il avait sur le cœur... au final, leurs altercations se soldaient souvent par bien autre chose qu'une discussion amicale. Il ne savait même pas si, ne serait-ce qu'une seconde, il avait eu les mêmes sentiments à son égard.
À dire vrai, il en doutait fortement. Bien qu'il n'ait jamais mis de grandes distances entre eux deux, du moins jusqu'à il y a encore deux ans, il passait son temps à le faire souffrir. Par son comportement, ses regards, ses réflexions... bien sûr, ça arrivait à tout le monde de faire souffrir les gens sans le vouloir, mais là c'était voulu. À croire qu'il voulait être l'auteur de sa déchéance. Heureusement, il ne s'était jamais laissé faire, du moins pas au point de se laisser couler, et surtout grâce à Stiles qui savait toujours lui remonter le moral.
Alors qu'il songeait à tout ceci, oubliant presque le monde extérieur, un long hurlement se fit entendre. Il releva la tête à l'entente, il s'agissait d'un loup comme lui, un solitaire en perdition à la recherche désespérément de compagnie. Il avait l'impression de savoir de qui il s'agissait, pourtant il lui semblait que c'était impossible. Pas lui. Il devait sans doute avoir des hallucinations à force de penser à cet homme.
Il répondit tout de même à l'appel, invitant l'inconnu ou qui que ce soit, à se joindre à lui. Il ne serait peut-être pas le seul à entendre l'appel mais probablement le seul à venir.
Les minutes passèrent où il se replongea dans ses pensées, ses souvenirs de lui, se demandant ce qu'il était devenu, est-ce qu'il avait beaucoup changé ? Pourrait-il le reconnaître s'il le croisait ? Probablement, on ne change pas tant que ça en deux ans, il ne pouvait devenir que plus beau encore et il aurait d'autant plus de mal à cacher son attirance pour lui. Peut-être bien qu'il le savait déjà et que c'était pour ça qu'il avait pris la fuite.
Lorsque des flocons commencèrent à lui tomber dessus, il se retourna en entendant des pas derrière lui. La neige se dessinait joliment autour de ce jeune homme blond qui hantait ses rêves et qui se trouvait à présent devant lui.
Scott n'en croyait tout simplement pas ses yeux, il se releva pour lui faire face comme s'il le voyait pour la première fois. Première fois depuis deux ans, en tout cas.
« Jackson ? » Appela-t-il comme estomaqué.
L'ancien Kanima sembla hésiter avant de s'avancer plus, comme s'il cherchait ses mots. L'alpha n'était pas sûr de vouloir les entendre, il en avait l'habitude et généralement ils faisaient plus de mal que de bien. Jackson soupira, comme s'il voulait laisser tomber, le brun s'attendait à ce qu'il fasse alors demi-tour.
Pas à ce qu'il s'approche soudainement de lui pour l'embrasser.
Il ne comprenait pas ce qu'il se passait, ni ce qui poussait l'autre à faire des milliers de kilomètres pour ce geste, bien qu'au fond de lui, il espérait que ses raisons étaient les bonnes. Il voulut se dégager pour parler, qu'ils aient un semblant d’explication, mais se ravisa et approfondit le baiser. Son cœur battait à tout rompre, heureux comme jamais, profitant de cette sensation qu'il ne pensait jamais ressentir. Il l'attira un peu plus fort à lui, ils s'enlacèrent si fort que comme ça, au beau milieu de cette neige qui les faisait presque ressembler à des statuts de cristal, ils donnaient l'impression de ne faire qu'un. Au fond, c'est ce qu'ils voulaient tous les deux depuis longtemps.
Est-ce cela qu'on appelait le miracle de Noël ? C'est ce que Scott se demanda.


Agrandir le chat .