AccueilAccueilS'enregistrerConnexion
Le Calendrier de l'Avent 2017 c'est par ici !!

Partagez|

Laë F. Lastalaica - Doll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Laë F. Lastalaica - Doll Sam 10 Sep - 15:32

  • Nom, Prénom : Laë F. Lastalaica

  • Espèce : Doll aux apparences d'hybride renard

  • Age : 20 ans

  • Statut : Habitant

  • Profession :

  • Description physique :

    Le Doll à des cheveux mi-long, roux aux reflets rouges, ils sont raides et toujours assez bien coiffés. Ses deux oreilles sortent du haut de son crâne et sont toutes rousses, aucunes autres tâches de couleurs ne viennent gâcher l'hétérogénéité entre ses cheveux et ses oreilles.

    Regardons son visage de plus près : il à des traits ronds et agréables à regarder, sa peau claire est dorée, aucunes cicatrices ni autres marques ne vient gâché cette beauté, à part une inscription étrange, un tatouage sûrement choisi par sa double personnalité.
    Sous ses yeux maquillés de rouge (seulement quand il le peut) se trouve deux points de la même couleur, ils rehaussent sont air mutin. Ses yeux sont la plupart du temps jaunes, mais en vérité son regard est plutôt vide, le maquillage n'est là que pour essayer de lui donner un peu d'émotivité. Son nez est bien proportionné et surplombe de jolies lèvres claires, ni trop pulpeuses ni trop fines bien souvent figées dans une douce expression de neutralité polie.
    Mais si son double diabolique prend le dessus son regard change, ses yeux paraissent plus vifs et ses lèvres s'étirent en un sourire narquois.

    Son corps est très fin voir même un peu maigre mais tout de même séduisant et mesure 1 mètre 75, Laë porte la plupart du temps des kimonos, mais très souvent des vêtements modernes quand il ne danse pas ou veut-il fait une activité qui nécessite beaucoup de mouvements (ses vêtements paraissent généralement trop grands, mais c’est à cause de sa maigreur). Sa particularité est, qu'il porte un bracelet au poignet droit muni d'un petit grelot violet. Sa peau est très sensible et il ne se laisse pas toucher facilement.


  • Caractère :

    Laë est assez complexe, il est atteint d'un "trouble de la personnalité multiple" ou "appelé trouble dissociatif de l'identité".
    En plus simple : il à une double personnalité.

    Décrivons la personnalité la plus présente : Répondant au prénom de "Laë", ce dernier est d'une nature douce et calme. Laë est peureux et semble un peu enfantin, il le semble? Il ne l'est pas, il comprends beaucoup de choses même s'il n'en laisse rien voir et disparaît quand il le faut ou pas...du moins quand il juge que cela veux mieux pour lui. Laë est craintif et cela l'a rendus méfiant envers les gens qu'il ne connaît pas, même s'ils sont dotés des meilleures intentions du monde.
    Ayant une certaines tendance à montrer des expressions adorables il se retrouve souvent dans des situations délicates. Mais aussi gauche peut-il sembler il est en réalité agile et souple, il arrive donc à défaire certains noeuds de cordes pour pouvoir s'enfuir en cas de besoin. Sachant mordre et griffé il arrive toujours à se défendre et n'hésite pas vraiment à crevé un oeil quand cela est nécessaire...

    Quand on arrive à l'approcher et à le connaître, certaines choses sont troublantes... déjà sa craintes des autres le rends troublant, on ne comprends pas vraiment puisqu'il explique peu les choses. Déjà, il ne parle pas beaucoup, juste le nécessaire, et ne parle que rarement de lui. D'autre part il fait des cauchemars pratiquement toutes les nuits et reste bien souvent dans son coin, de jour il lui arrive de confondre des gens avec une personne connue que de lui...il commence donc à avoir peur et fuit la plupart du temps.
    On suppose donc que son instinct de survie est très développé, dû à une expérience particulièrement traumatisante dans son passé.


    Sa double personnalité répond au prénom de Fëanor, ce dernier est tout le contraire de son hôte (à moins que ce ne soit le contraire... mais, ne nous avançons pas sur ce sujet...). Fëanor est quelqu'un d'assez froid et distant, il apparaît quand son adorable hôte ressent des émotions fortes, comme la peur, la gêne ou la tristesse. Il est peut être le seul entre eux à savoir pourquoi il est apparut dans la tête de Laë, et il est fidèle à son rôle : protéger Laë... Ce qui explique bien des choses ; comme son caractère froid, distant, narquois et acerbe. Fëanor est du genre à rester loin des gens, tout comme son hôte il est méfiant, il est aussi violent, alors que Laë pas du tout... il n'hésite pas à donner quelques coups de poings si cela en vaut la peine...et si cela servira à faire comprendre aux agresseurs que Laë n'est pas un joujou !

    S'il n'avait pas pour but de protéger Laë et s'il n'avait pas cet attachement pour lui... Fëanor serait sans scrupule et utiliserait le corps de Laë pour ses besoins et ses désirs. Non, au lieu de ça il le protège jalousement, si bien que personne ne soit encore arrivé à pénétrer Laë (oui disons le franchement !). Fëanor est le gardien de la chasteté de Laë, enfin...il se voit ainsi du moins… bien que Laë ne soit plus vierge (voir hist). Il attends juste que Laë tombe amoureux d'une personne digne et qui serait plus fort que lui pour le protéger... c'est l'un de ses désirs les plus profonds, mais aussi une crainte...car si Laë trouve quelqu'un d'autre, Fëanor serait inutile...et n'aurait plus qu'à disparaître (bien que cela ne soit pas si facile à faire).


  • Histoire :

    « Martin !? » « Tu ne veux pas ? Pardon… » « Je m’en vais… ! »
    Un regard furieux, une porte qui claque… un silence angoissant…

    William, jeune homme…enfin hybride renard. Vivant en célibataire, dans une ville du nom d'Otsu, la solitude est quelque chose qu’il connaît, mais on sait aussi à quel point elle peut être pesante. D’autant plus que depuis quelques temps à son boulot un jeune homme lui plaît assez, ils sont collègues, de vague connaissances, rien de plus. Mais son sourire et ses attitude attentionné en fait craqué plus d’un et plus d’une… et donc il n’est pas le seul à avoir des vue sur ce Martin, cet homme agréable…

    Aujourd’hui Will rentre chez lui en prenant le bus. Comme tous les jours il rentre à 16h et le trajet de son bus passe devant une école primaire… Des enfants courant vers leurs parents, souriant et offrant parfois les bricolages fait en classe, à leur papa ou à leur maman. Cela est si mignon à voir… cela donnerais envie d’avoir un enfant aux plus réticents. Le bus s’arrêta, William se leva alors pour rejoindre son appartement vide, mais avant d’ouvrir la porte quelqu’un débarqua dans le couloir, mains dans les poches, sourire aux lèvres : Martin !

    « - Martin ? Heu… que fait tu là ?
    - Ho ! Rien de spécial, je voulais te voir.
    - Vraiment ? C’est surprenant…
    - Haha ! Tant que ça ? »

    Will fit entrer son collègue chez lui, ils s’installèrent dans le salon et discutèrent autour d’un café. Martin avoua à son collègue qu’il était désireux d’approfondir un peu leur relation, de le connaître un peu plus. D’être tout simplement son ami, face à une telle révélation Will sourit et ne refusa pas, il était même très heureux qu’il lui demande cela.

    Plus tard dans la semaine Martin et William se donnèrent rendez-vous à un restaurant. Ils discutèrent et plaisantèrent beaucoup. En rentrant chez Martin ils étaient un peu alcoolisé… ils s’écroulèrent alors sur le canapé et ils se reposèrent un peu. C’est là que la situation dérapa quelque peu… Martin se pencha vers son collègue et l’embrassa…il l’embrassa d’une manière très sensuelle, il fut cependant repoussé par Will.

    « - Ha …excuse moi tu ne veux pas ?
    - Non… ! J’ai peut être bu mais pas à ce point ! Pour quoi me prend tu ?!
    - Toutes mes excuses… je pensais que…
    - Que quoi ? Que j’étais venu pour ça ? Tu te trompes…
    - Pourtant…on m’a dit que tu avais des sentiments pour moi…
    - C’est vrai, mais ce n’est pas une raison pour me sauter dessus ! Si tu ne m’aimes pas …ne fait pas ça. Je rentre chez moi… »

    Martin retint son collègue, il lui appela un taxi et l’accompagna jusqu’à la voiture. Il ne désirait pas qu’il rentre chez lui tout seul et si tard la nuit. Will rentra, se coucha sur son lit pensant à cette soirée. Pourquoi Martin avait-il fait ça ? Il y pensa pratiquement toute la nuit…

    Le temps passa, le travail au boulot fut un peu tendus Will évitait Martin et quand il lui parlait il était gêné. Martin ne trouvait jamais un moment pour s’excuser puisque Will l’évitait… mais un jour après une réunion il réussit à la coincer dans la salle alors vide et l’acculant contre le mur il lui dit ce qu’il avait sur le cœur :

    « - William ! Ecoute… je sais que je me suis conduit comme un goujat, voir pire. Mais je tiens à m’excuser ! Je suis désolé, je n’aurais pas dû agir comme ça… Fit-il en s’agenouillant devant Will.
    - Martin ?
    - Je n’ai pas cessé de penser à ce baiser… j’en ai encore des frissons… pardonne moi, je suis horrible ! Je ne devrais pas dire ça mais je veux que tu le saches. Tu m’excites ! Je bande devant toi… et c’est parce que je suis amoureux de toi. »

    S’ensuivit un dérapage en beauté, touché par ces aveux Will pardonna Martin et vint l’embrasser. De toute façon il était amoureux de Martin depuis plus longtemps… mais s’ensuivit un petit cours de sport de chambre sur la table de réunion.



    « Pourquoi ?! Pourquoi lui avez-vous retiré la vie ?!!! Vous n’aviez pas le droit !! »
    Des larmes, des corps chauds emplis de chagrin cherchant du réconfort… du sang, un regard vide, des lèvres déchirées qui ne sourirons plus jamais.


    Trois ans passèrent, Martin et Will se mirent ensembles, ils se marièrent aussi ! Un magnifique mois de mars, une magnifique cérémonie qui se déroula dans la bonne humeur. C’était le bonheur pour nos deux polissons, ils déménagèrent dans une petite maison et commencèrent à vivre comme un couple, comme une famille… Une famille ? Hum oui et non…il manquait une présence, du moins pour Will. Il disait que parfois il aurait assez d’amour pour deux personnes, il n’en disait jamais plus et cela créait parfois des disputes entre lui et Martin.

    Un jour Martin rentra à la maison, Will avait été malade toute la journée, mais en rentrant il le vit pleurer…

    « - Chéri ?! Qu’est-ce qu’il ne va pas ?
    - Martin ! Désolé…
    - Hein ? Désolé ? Pourquoi tu es désolé ?
    - Je n’ai jamais sut comment t’en parler…
    - Explique moi calmement alors…
    - Est-ce que…tu serais d’accord si on adoptait un enfant ?

    Martin ouvrit de grands yeux, alors c’est à cause de ça que Will semblait si stressé ? Il l’étreignit tendrement et lui chuchota qu’il en serait ravit, qu’il ferait n’importe quoi pour lui et que s’il voulait un enfant il ne voyais pas pourquoi il refuserait. Martin fut rassuré et embrassa son mari.

    Quelques mois plus tard les deux amoureux allèrent à une agence d’adoption, ils rencontrèrent des enfants dans plusieurs orphelinats de la régions… il y avait tant d’enfants, tous plus adorables les un que les autres. Mais celui qui fit chavirer le cœur de Will fut un petit hybride renard, adorable et attendrissant du nom de Laë. Will et Martin n’hésitèrent pas une seconde ! Ils firent tout le nécessaire pour pouvoir adopter Laë. Ils lui rendirent visite souvent, se familiarisa avec lui, l’habitua à leur présence…. Complétèrent des tas de dossiers, de papiers administratifs. Reçurent la visite d’agents d’association qui vérifièrent qu’ils étaient bien aptes à adopter et élever un enfant, ou que la maison ne soit pas trop dangereuse pour un enfant de 5 ans…

    Après six mois d’attentes, après avoir fait des changements nécessaires pour accueillir l’arrivé de Laë (faire une nouvelle chambre, acheter vêtements et jouets etc…), ils eurent enfin le verdict. Ce fut un refus complet. Will et Martin furent alors choqué, Will bien plus car c’était l’un de ses désirs les plus profonds…

    Un jour alors que William était à la bibliothèque il trouva un livre parlant d’incantations divers et étranges, ainsi que d’invocations bizarres ou de sacrifices pour les dieux. Les deux dernières pages du livre étaient collées… après s’être assuré que personne ne le voyait il les décolla et lus les lignes qui y étaient écrites à la mains…
    Ce fut très intéressant… Cela parlait d’une race qui existait dans le monde mais dont on ignorait tout ! Le livre expliquait comment créer les « Dolls », ces êtres vivants aux articulations de poupées…une idée germa alors dans la tête de William, il emprunta le livre pour en parler avec Martin.

    « - Comment veut-tu trouver un cadavre pour le sacrifice ? Réfléchis un peu Will…
    - Mais…Martin ! Ne serait-ce pas extraordinaire ?! Si on fait ce que dit le livre on pourra élever ce Doll comme notre propre enfant…
    - Oui mais… encore une fois… ce ne sera pas évidement de trouver quelqu’un de mort. Ou de vivant qui veuille bien se suicider pour nous.
    - Sur la deuxième page ça dit qu’il est possible de mettre des ossements, des poils et des animaux morts…
    - Hum…ce que je ne ferais pas pour toi…
    - Je sais que je t’en demande beaucoup Martin…mais s’il te plait ! »

    Après quelques mois à rechercher ce qu’il faut pour le « sacrifice », c'est-à-dire un jeune homme mort trouvé sur un marché douteux, des ossements, les cendres de quelqu’un (sûrement un grand parent à Will ou quelque chose dans ce style), des poils venant de la queue de renard de Will… Et bien sur la poupée de bois importante pour la finalisation de l’expérience magique.
    Martin et William trouvèrent un endroit calme pour faire leur rite, ils disposèrent dans un cercle les objets, ossement, cadavre, cendre et bougies nécessaires à l’invocation de la magie. Ils prirent le livre et commencèrent à lire les incantations doucement… lentement une lumière s’éleva du cercle et entoura toutes les choses disposées à l’intérieur…la fusion prit forme et à la fin de l’incantation une douce créature se trouvait sous leurs yeux. A l’apparence d’une poupée tout ce qui la différenciait d’un objet était sa poitrine qui se mouvait à chaque respiration, sa peau laiteuse brillant sous l’éclat de la lune.
    William émerveillé par le doll s’en approcha et le prit dans ses bras. Il le nomma « Laë », Martin s’agenouilla près de son mari et de leur création. On pouvait dire ce qu’on voulait c’était vraiment leur fils… il avait les oreilles et la queue de renard de Will mais le même visage rond que Martin… c’était assez incroyable. Laë se réveilla alors et ils allèrent tout les trois à la maison…

    Le renard arriva dans la maison, émerveillé. Il visita alors la maison, entouré de ses deux papas il vit sa chambre et fut très content, elle était si chouette ! Avec toutes les peluches, les jouets, les objets amusants et colorés. Bien qu’il mit du temps à s’habituer à son nouvel environnement il était très heureux. Will n’en pouvait plus de bonheur également, il chouchoutait Laë, Martin était très heureux, lui ne pensait pas être aussi heureux d’accueillir un nouveau même dans la maison mais il comprit vite que son chéri était heureux et qu’ils formait tous une vraie famille. Laë était un enfant adorable et très calme, il lui arrivait de se faire gronder et punir pour des bêtises mais ce n’était jamais très grave.

    Laë grandit dans un environnement très joyeux, il apprenait tant de choses, tantôt c’était Will qui lui faisait la leçon tantôt Martin. Il avait une famille et il était absolument heureux avec ses pères. Mais ce bonheur dura non-stop que quatre ans…
    Le bonheur lui fut alors violemment arraché par cet événement monstrueux… alors qu’il rentrait avec William après l’école tout ce passa extrêmement vite : ils passaient tout les deux le passage piéton quand ils entendirent le rugissement effrayant d’un moteur, William se tourna vers la source du bruit, soulevé alors par un élan d’amour il bouscula violemment son fils vers le trottoir, Laë se cogna contre le bitume sans comprendre pourquoi son papa avait fait ça. Mais en se relevant il vit son père se faire propulser violemment dans les airs par une voiture qui avançait à toutes allures, le corps de William retomba avec violence sur le sol…un violent craquement d’os se fit entendre dans la rue alors silencieuse. Laë hurla et se précipita sur le corps ensanglanté de son père, il le secoua, lui-même secoué par de violents sanglots.

    « PAPAAA !!! PApaa !! Réveille toi !! NOOn ! »

    On prévint la police et les secours, il fut éloigné du cadavre de son père. On soigna ses petites égratignures puis Martin le rejoints, il pleurait et souriait en même temps, soulagé que Laë soit vivant et abattus par la mort de son mari. Quand Martin vit Laë de chaudes larmes coulèrent sur ses joues, il ne pouvait plus les arrêter, il prit Laë dans ses bras fermement. Ils pleurèrent tout les deux au milieu des secouristes et des policiers qui n’intervinrent pas, ils restèrent poliment en retrait en les observant.



    « Rendez moi mon doudou !! » « Ca suffit ! Tu est grand il faut t’en passer ! » « Ne me toucher pas !! Ouiiin ! »
    Des larmes, des cris, un doudou précieux… Des mots… un malentendus…Une gifle.


    Un an passa, Martin et Laë passèrent leur deuil pendant cette année. Laë qui était si souriant avait perdu son sourire adorable, il était toujours aussi choqué d’avoir vue son papa faire un vol plané pour retomber sur le sol si violemment. Martin devait tenir le coup mais il avait été tout autant fragilisé par la mort de son mari. Souvent Martin dormait avec Laë, c’était un moyen de se réconforter, de ne pas faire de cauchemars… Laë pendant six mois n’avait cessé de faire des cauchemars sur cet accident. Martin voyait son mari mourir dans différentes situations…et parfois il voyait Laë mourir dans ses rêves. Dormir avec son fils était un moyen de se dire qu’il était bien vivant et bien là…

    Un jour Laë se mit à pleurer, sa tante ne voulait pas qu’il garde son doudou, mais il avait commencé à pleurer et se débattait violemment quand elle voulait le toucher. Martin fut donc appelé et sa soeur l’accusa de faire subir à Laë des sévisses sexuelle. Entendant ça il la gifla.

    « - Je t’interdit de répéter ce genre de choses devant MON FILS ! Comment peut-tu m’accuser de ce genres d’horreurs après que j’ai perdue mon mari dans un accident monstrueux ??! Éclata-t-il en prenant Laë dans ses bras. Sache que cela ne fait qu’un ans qu’il est mort, et ce doudou est extrêmement précieux pour Laë, je serais ravis qu’il le traîne jusqu’à qu’il soit adulte. Sache le !
    - Tu es devenu dingue ? C’est un doudou ! Il l’air d’un collégien, il ne va pas se balader avec toute sa vie !
    - Non. Juste malheureux. William était la personne la plus gentille et attentionnée que j’ai rencontré dans ma courte vie. Pendant des années il voulait avoir un fils, c’est lui qui avait fait ce doudou, et sachant cela comment veut tu que je puisse avoir de telles pensées ? Laë était bien plus précieux que quiconque à ses yeux, il l’a protégé au grès de sa vie et s’il le faut j’en ferais de même ! Il ne lâcha pas Laë qui l’écoutait attentivement.
    - Mais… Il t’aimait très fort aussi papa ! Et tu m’as jamais fait mal… S’exclama soudain Laë.
    - Oui mon cœur… Il reposa son fils par terre ignorant sa soeur mal à l’aise. Il nous aimait très, très fort tout les deux, et il nous aime encore de là où il est.
    - Il me manque beaucoup…je l’aime aussi, et toi bien sur aussi papa !

    Martin se mit à pleurer, Laë lui essuya les yeux maladroitement. Il se releva tenant la main de Laë. La tante mal à l’aise rendit le doudou à Laë en présentant ses excuses.

    - Je suis désolée, cela m’avait vraiment inquiété… j’ai déjà connue des cas de maltraitance, comme je suis instit’, je préférais en être sûre…
    - J’accepte tes excuses. J’ai été rude également… Bien, maintenant que le malentendu est dissipé je vais retourner au travail. Soit sage Laë, et laisse ton doudou dans ton sac, d’accord ?
    - Oui papa… désolé papa.
    - C’est pas grave mon poussin… je préfère être appelé pour des choses pas graves que des choses graves. Tu comprends ?
    - Oui.
    - Très bien, à ce soir alors. Mange bien ce midi ! »

    Martin retourna à son travail, il était d’une humeur massacrante mais il essayait de ne pas le montrer à ses collègues.



    « As tu mal Laë ? » « Pitié… Nhga… ! j’…mal… »
    Un rire effrayant, la chaleur de mains désireuses…un petit corps prostré et soumis au milieu de la nuit…



    « - Qui est-ce papa ?
    - Je te présente Xavier, c’est un ami.
    - Bonjour Laë, je suis un collègue de ton père, enfin je ne suis pas du même service mais du moins de la même entreprise.
    - Je vois. Fit Laë calmement. Vous, vous connaissez depuis longtemps ?
    - Quelques mois mon cœur. Répondit Martin.
    - Hum, c’est donc la première fois qu’il vient ! Je savais que je ne vous avais jamais vue.
    - Haha ! Tu as raison Laë, tu te joints à nous ? Proposa Xavier.
    - Non…j’ai des choses à faire… »

    Xavier… un nouvel homme dans la vie de son père. Laë avait déjà 17 ans, cela faisait déjà huit ans que son autre père était mort. William. Le renard n’avait rien contre le fait que Martin sorte avec d’autres hommes, cela le rassurait un peu, il avait commencé à penser que Martin était devenue impuissant… cela fait quand même huit ans que Martin n’a pas de vie sexuelle, il le savait il dort pratiquement toutes les nuits avec lui, ce qui n’à absolument rien d’incestueux d’ailleurs, c’est une habitude qu’ils ont depuis la mort de Will…
    Mais depuis quelques années il commençait à s'inquiéter pour son papa, on peut se passer de sexe, il n’y à rien d’anormal là dedans, mais au point à ne jamais rien faire… Laë avait essayé d’espionner son père aux toilettes, il avait de nombreuses fois fouillés ses historiques Internet… pas de sites porno, pas de magasines porno, pas de masturbation… c’est inquiétant d’un côté. Mais est-ce que Xavier est bien le petit ami de son père ? On verra bien…

    Laë laissa le temps passé, les cours, la maison…les jeux, les discutions avec son père. Ils avaient peu à peu réussit à retrouver le sourire ensembles, et ce Xavier devenait de plus en plus important pour Martin. Au bout de six mois ils finirent par sortirent ensembles. Au bout de deux ans… ce devint un peu plus délicat…

    « -Laë ?
    - Oui papa ?
    - J’invite Xavier à vivre avec nous… tu sais, je sors avec lui et tout…
    - Ha…je ne vois pas de soucis, il dormira avec toi, j’irais dans ma chambre.
    - C’est sur ? Tu sais on pourra toujours dormir ensembles de temps en temps hein… ?
    - Nan c’est bon ! Je deviens grand, faudrait que je pense à me passer un peu de mon papa. Et peut être à me trouver un petit ami, aussi. Fit Laë en souriant.
    - Halala… effectivement tu n’as pas tords. Il faudrait que l’oiseau sorte du nid ! »

    Est-ce que ce choix était si judicieux ? S’ils avaient sût, s’ils avaient pût prévoir l’avenir…ils n’auraient sans doute jamais fait confiance à cet homme…

    Le bonheur était revenu un peu, Laë avait commencé à sourire à nouveau, à voir les choses un peu plus du côté rose. Mais quand il emménagea tout changea, plus rien ne serait comme avant… Son père eut un nouveau poste dans l’entreprise, beaucoup mieux payé mais avec des horaires bordeline ! Xavier, lui, était donc le plus souvent à la maison, son père et lui s’entendait très bien malgré qu’ils ne se croisent pas très souvent. Xavier s’occupait donc plus souvent de Laë… qui sentit vite que quelque chose clochait.

    La façon dont cet homme lui touchait l’épaule le révulsait et sa façon de l’observer l’effrayait… quelque chose n’allait pas ! Tout commença par les bains pris ensembles, ce fut pendant les quelques mois où Laë s’était cassé la jambe et le poignet, Xavier, très dévoué, portait Laë et le menait jusque dans la baignoire, il l’accompagnait pour l’aider à se nettoyer. Laë n’était pas très d’accord mais la façon détaché de Xavier de dire « Nous sommes tout des hommes, je ne vois pas le problème » fini par persuadé Laë. De toute façon son poignet l'handicapait très fort, il ne pouvait pas se nettoyer le dos, par exemple.
    Mais très vite la situation lui échappa : même s’il protestait Xavier le lavait lui-même de haut en bas, ne se gênant donc pas pour laver ses parties intimes. Ayant déjà eut beaucoup de mal à supporter le contacte de cet homme, cette fois ce fut pire que tout. Xavier ne le masturbait pas mais peu à peu il commença à le faire… au départ c’était juste pour l’excité, puis après il continuait jusqu’à le faire jouir, encore plus tard il commença même à entrer ses doigts en lui… et bien après, même s’il était guérit de ses blessures, il l’obligeait à prendre ses bains avec lui, et en profitait donc pour le pénétrer…

    Xavier venait même parfois la nuit dans son lit pour le forcer à lui faire des choses… Laë commença à nourrir un sentiment d’insécurité, il se débrouilla alors pour aller dormir chez des amis le plus souvent possibles… même lors des cours. Xavier avait cherché à fouiller dans ses affaires pour trouver son doudou, histoire de le forcer à tout. Mais Laë cachait son bien le plus précieux dans son casier d’école. Pourquoi garder le silence ? Ce Xavier était un homme monstrueux ! Laë gardait le secret seulement parce que son père était heureux, Martin ne voyait que la façade…les bons côtés de Xavier…du moins ce que cet homme voulait bien montrer à Martin. Ce qui le sidéra le plus fut la fois où Xavier demanda Martin en mariage, Laë avait fait semblant d’être content pour son père, mais c’était complètement faux !

    C’était un véritable cauchemar ! Xavier lui faisait faire des choses dégradantes… ce sentiment d’insécurité en lui augmentait de plus en plus, le stresse de rentrer chez lui également. C’était devenue une crainte de rentrer à la maison, pourtant il voulait voir son père ! Mais il y aurait aussi Xavier… doucement il commençait à devenir dingue, il perdit totalement le sourire, peu à peu ses émotions… ses professeurs et ses amis commençaient sérieusement à s’inquiéter. Jusqu’à son apparition…

    Ce fut une semaine avant le mariage de Xavier et Martin, pendant la préparation du lieu du mariage Xavier s’isola avec Laë… en fait Laë avait fini par développé une double personnalité, il arrivait à communiquer avec et lui avait demandé de le protéger… son double, qu’il avait nommé Fëanor, avait alors concocté un plan pour se venger. Un canif caché dans la manche il suivit Xavier, faisant croire qu’il était docile. Il le laissa le pénétrer et avant même de brandir l’arme la porte s’ouvrit violemment sur Martin.

    « - LAë !!
    - Martin… merde !

    Xavier recula de Laë qui cacha son canif et regarda les deux adultes se disputer. Martin tremblait de rage et avait envoyé son poing dans la figure de Xavier, il lui lança à la figure anneau, bracelet et autres cadeaux qu’il avait reçut de ce porc (et qu’il avait sur lui). Il l’insulta de tous les noms d’oiseaux qu’il connaissait et une fois qu’il eut fuit il s’approcha de Laë.

    « - Laë… ho mon pauvre…mon cœur…ça va ?
    - Bof…
    - Dit moi tout mon cœur, depuis quand te fait-il ce genre de choses ?
    - …longtemps…ça date de la fois où j’me suis cassé la jambe…
    - L’enfoiré…tu aurait dû m’en parler !!
    - Mais… mais tu semblait heureux…
    - Peut importe mon bonheur ! Je veux que tu sois heureux !
    - Mais moi aussi papa !
    - Laë…
    - Je dois t’avouer que…je ne suis pas vraiment Laë.
    - Pardon ?!
    - Je suis Fëanor…je suis son double, si tu voit ce que je veux dire… Laë m’à demander de le venger.

    Il lui montra le couteau.

    - Ce n’est pas une solution… ne t’en fait pas La..heu Fëanor, ce type ira en prison pour longtemps…
    - Mais il risque d’être libéré rapidement…
    - Je sais… viens, allons à la police je veux qu’on te fasse des examens pour avoir une preuve que tu à été violé par ce type.
    - D’accord… »

    Des années passèrent… ce Xavier fut condamné et mis en prison pour longtemps, avec en prime une amande si énorme qu’il n’arriverais même pas la payé, même en vendant tous ses organes.

    Martin avait accepté la double personnalité de Laë, qui est assez violente avec certaines personnes, mais il l’acceptait parce qu’il protégeait Laë des gens comme Xavier. Fëanor de son côté restait sage, il protégeait Laë et parfois Martin qui en avait besoin. Fëanor était assez méfiant et agressif mais avec Martin pas du tout… parce qu’il avait le même amour que Laë pour lui, et comme il était totalement accepté par Martin tout ce passait bien…

    A présent, Laë a une vingtaine d’années et vit seul dans Otsu, son père s’est enfin trouvé un nouveau petit ami tout à fait adorable. Ce type est très possessif et parfois se chamaille avec Laë ou Fëanor, mais c’est quelqu’un de bien donc Fëanor le laisse tranquille.


  • Petits détails à savoir :

    Laë ne se sépare jamais de son doudou fait par son père (William) ni d'un bracelet avec un grelot et d'une bague.
    Il à la peau très sensible et ne se laisse pas toucher facilement.

  • Capacités :

    Il est extrêmement rapide et étant assez souple et agile, il peut donc s'échapper très facilement dans beaucoup de situations. Il arrive aussi à sauter des obstacles assez hauts.
    Évidement il à la capacité de sa race de communiqué avec une personne très proche.

  • Codes :
    Huma / Expo / Japan



Dernière édition par Laë F. Lastalaica le Sam 17 Sep - 6:52, édité 1 fois
Invité


Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Laë F. Lastalaica - Doll Sam 17 Sep - 1:48

Bonjour,

Malheureusement je ne peux pas valider ta fiche perso pour plusieurs raisons :
Tout d'abord, il manque à la fin de ton histoire les raisons qui ont poussé Laë a arriver à Otsu. C'est une chose importante que je te demanderais d'ajouter.
Ensuite, il y a plusieurs choses qui ne concordent pas avec le contexte du forum. Tu parles de mariage entre homme, chose qui est impossible en Dehors du village puisque l'homosexualité n'est pas acceptée, et donc qu'il ne peut pas y avoir de vie tranquille pour une telle famille. De plus, les personnes présentant par exemple des oreilles de renard das ton cas n'ont aucune place sociale et sont rejetés de la société. Ton histoire de condamnation ne marche pas non plus puisqu'au dehors, si un Doll d'apparence renarde se faisait violer, le violeur n'aurait rien et serait presque félicité... Bref, toutes ces petites choses.
Après si ton histoire se passe directement à Otsu tout ça est possible, mais il faudrait que tu le mentionnes puisque je ne l'ais vu nulle part puisque là, tous ces détails ne poseraient pas de problèmes et tu n'aurais pas besoin de dire pourquoi il arrive à Otsu puisqu'il y vivrait.

Voilà, préviens moi quand tout cela aura été corrigé.

NJ

_________________
NJ

avatar

Admin




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Laë F. Lastalaica - Doll Sam 17 Sep - 6:53

Voila x_x dans le début d'histoire j'ai dis que William vit à Otsu et à la fin que Laë vit a Otsu, aussi. C'est plus simple, mais si ça ne va toujours pas dites moi ^^
Invité


Invité




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Laë F. Lastalaica - Doll Sam 17 Sep - 7:36

Je pense que c'est bon maintenant !

Ta fiche personnage est donc validée, je t'invite à aller créer ta fiche RP et à aller poster ton premier RP.
Je te souhaite un bon jeu et la bienvenue parmi nous.

NJ.

_________________
NJ

avatar

Admin




Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Laë F. Lastalaica - Doll

Contenu sponsorisé






Revenir en haut Aller en bas

Laë F. Lastalaica - Doll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Lastalaica [Pirate]» i need a mannequin doll {16/05, 14:30}» Camille ♣ A Little broken doll» Burning Doll [Sylver & Tabata]» I'll teach you the art of being a doll ♥ [Finiiiiie :D]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village d'Otsu :: Registre d'Otsu :: Présentations :: Personnages :: Fiches personnages et rps des comptes verrouillés-
Sauter vers: